• Yvon Le Men

     

    Yvon Le Men

    Depuis son premier livre Vie (Pierre Jean Oswald, 1974, 139 pages), écrire et dire sont les seuls métiers d’Yvon Le Men ce qui lui a valu des problèmes avec Pôle emploi lorsque ce dernier a remis en cause son statut d'intermittent du spectacle1. Il est l’auteur d’une œuvre importante. Un choix de poèmes, Le jardin des tempêtes (2000), récapitule son œuvre poétique à laquelle viennent s’ajouter quatre récits et deux romans (voir Bibliographie).

    À Lannion où il vit, il crée, en 1992, les rencontres intitulées «Il fait un temps de poème». Étonnant voyageur, il travaille au festival du même nom et de Saint-Malo à Bamako, de Sarajevo à São Paulo, il se fait le passeur des poètes et des écrivains. En 1997, il y crée un espace poésie. De 2006 à 2008, il a publié une chronique hebdomadaire dans le journal Ouest-France : « Le tour du monde en 80 poèmes ». Ses textes, livres ou anthologies, sont traduits dans une douzaine de langues.

    Par ailleurs, depuis de nombreuses années, il travaille dans les écoles, avec les enfants pour lesquels il a écrit Ouvrez la porte aux loups (Gallimard, 1994), Le loup et la lune (Rougerie, 2001) et Douze mois et toi (Milan, 2005).

    Prix de Poésie 2010 de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire pour l'ensemble de son œuvre.

    Il est lauréat en 2012 du Prix Théophile Gautier de l'Académie Française2 pour son recueil À louer chambre vide pour personne seule.

    [source : Wikipédia]